Je vous souhaite bienvenue sur mon site. Je m’y présente, ainsi que mes activités de praticien certifié en psychothérapie et d’accompagnateur en développement de soi. Avec cette page « A propos », je vous propose de mieux me connaitre à travers ces quelques lignes qui racontent succinctement mon parcours. 

20 ans : abandon de vieux schémas & découvertes

 

Mon cheminement spirituel commence par un deuil. Quel paradoxe de « perdre » un être cher, puis de réaliser bien plus tard, qu’il s’agit des prémices d’une seconde naissance. Trois années d’une vie morte, trois années de culpabilité et d’incompréhension. A l’époque de cette expérience douloureuse, je ne rêve que d’issue, quelle qu’elle soit, à une vie devenue sans saveur et sans lumière. Pendant ces années de détresse intérieure, c’est très probablement le grand curieux en moi qui émet le souhait de vivre, de savoir ce qu’en est le sens et de connaître ce que je suis. Je suis loin d’imaginer à quel point, dans les univers non conventionnels auxquels j’allais me frotter, cette curiosité serait comblée.

 » La beauté comme la misère sont avant tout dans les yeux de celui qui regarde. » Marvin

Je rencontre à 23 ans mon premier enseignant spirituel. Moi qui me projette dans un matérialisme salvateur, je ne prévois pas d’être économe quant à mes certitudes de jeune homme en détresse. Et pourtant, ce guide me fait recycler la quasi-totalité de mes croyances de l’époque. Ces années à ses côtés sont foisonnantes de nouveautés. Je lis Jiddu Krishnamurti, Paul Watzlawic, Neil Donald Walsh, Carlos Castaneda. Ces auteurs ouvrent ma conscience comme jamais je n’aurais pu l’imaginer. Je découvre également les médecines « alternatives » (fleurs de Bach, homéopathie, G5) et des approches dites « énergétiques » telles que le Feng Shui, la radiesthésie, la géobiologie.

Au côté de cet enseignant, il n’est possible ni de me cacher ni de maintenir mes croyances limitantes. Son intelligence, sa pertinence et sa maturité spirituelle ne me laissent aucun répit. Paradoxalement, j’explore joyeusement tout autant que je souffre à muer. Les vieilles peaux, issues de 2 décennies de conditionnements, sont tenaces. Les arracher sans y laisser sa santé mentale relève autant de la volonté que de la folie. Mais petit à petit, je dépasserai mes croyances et mes idéaux falsifiés.

 » Il y a une injonction mystérieuse qui nous oblige à nous élever. Ne pas obéir à cette injonction c’est se trahir soi-même et trahir la vie. » Stephen Jourdain

 

30 ans : création d’entreprise et chamanisme

 

Aux premières années de ma trentaine, je crée une activité d’indépendant dans un domaine sans rapport avec le développement personnel. Pour se rencontrer soi-même et prendre la mesure de qui l’on est, rien de tel que se frotter à la libre entreprise et à la recherche d’autonomie financière. Ma compagne de l’époque est une aide et un soutien décisif pour cette création. Je lui dois beaucoup.

Plus jeune, j’avais lu des récits d’occidentaux initiés aux traditions chamaniques. J’avais été captivé tout en imaginant ces expériences hors de portée alors que je rêvais de les vivre. Comme par magie, mon rêve devient réalité. Mes expériences, cérémonies et initiations en chamanisme sont nombreuses et s’étalent sur plusieurs années. Cette période apporte son lot de réponses aux interrogations existentielles que je n’avais de cesse de poser.

 » La liberté est un état d’esprit, non le fait d’être affranchi de « quelque chose » ; c’est un sens de liberté ; c’est la liberté de douter, de remettre tout en question ; c’est une liberté si intense, active, vigoureuse, qu’elle rejette toute forme de sujétion, d’esclavage, de conformisme,d’acceptation. » Jiddu Krishnamurti – Se libérer du connu.

 

Vers la fin de la trentaine, je sens atteindre comme un palier dans ma quête de sens. Bien que je puisse exprimer conceptuellement cet « aboutissement », mon ressenti n’est pas d’origine intellectuelle. Je sens sa « présence » globalement dans mon être. Comme une évidence sans pourquoi. Cependant, je ne la considère ni absolue ni définitive. Au contraire. Elle est une réponse relative, en simple adéquation avec qui je suis devenu à cet instant … un jeune homme heureux et équilibré, mais dont le cheminement spirituel se suspend et ne semble plus présenter de perspectives évidentes. Ce que je perçois est clair, mais je n’ai aucune clé pour dépasser ma « conclusion » et continuer mon chemin. J’aurai peu à attendre pour faire le prochain pas.

 

40 ans : qui suis-je, conscience et désidentifications joyeuses

 

Mon parcours de vie me conduisait inlassablement dans des directions ne formant qu’un seul horizon. L’horizon « Moi ». Les chemins que j’empruntais jusque là furent une quête de quoi. Que suis-je ? Qu’est-ce que le réel ? Que sont la vie et la mort ? Qu’est-ce que le temps ? Puis autour de 40 ans, la quête de quoi s’effaça rapidement pour céder la place à la quête d’identité. Qui. Qui suis-je ? Je croyais le savoir. Je n’imaginais pas à quel point j’en étais loin, ni à quel point cette question serait, ces années à venir, source de mon déploiement.

La clé dont je parlais fut apportée par Isabelle Padovani. J’éprouve une grande gratitude à l’égard de cette personne. Elle était comme la messagère qui apportait la générosité dont je parlais plus haut. Elle me permit de rencontrer les êtres qui allaient guider mes pas : Thierry Tournebise, Marshall Rosenberg, David Ciussi pour ne citer que les plus importants.

Entre 37 et 41 ans, je me suis formé et certifié en psychothérapie (la maieusthésie de Thierry Tournebise). Dans le même temps, je me suis également formé et j’ai assidument pratiqué la communication nonviolente (la C.N.V. de Marshall Rosenberg). Ces approches, à force de pratique, auront fait grandir en moi authenticité, capacité d’écoute et sensibilité à la richesse de ma vie intérieure autant qu’à celle des autres.

 » S’il existe une vraie manière d’entrer en relation thérapeutique avec un être, c’est en étant serviteur de ce qui nous pousse les uns vers les autres, afin de nous reconnaître au cœur de cette relation. » Yvan Amar

J’étais profondément reconnaissant d’explorer et d’intégrer des outils devenus qualités personnelles, en communication comme en psychologie. Mais une part de moi, réclamait plus. Plus de vérité et plus de liberté.

Avec mon parcours antérieur, je craignais que ces désirs ne déclenchent souffrances et mécanismes de protection. En effet, les stratégies de l’égo et de la psyché sont puissantes et complexes quand il s’agit de perdurer. J’avais pourtant beaucoup, beaucoup lâché au cours de mon chemin. Mais il restait encore des croyances puissantes auxquelles il était compliqué d’échapper. Pourquoi ? Parce que je ne les voyais pas. Je ne les conscientisais pas. Et sans prise de conscience, pas de prise pour l’action véritable.

A la découverte irrépressible de soi-même, je savais qu’on devait tout risquer. Devoir dire oui. Un oui sans délai ni ombre. Un oui clair et spontané. Oui je veux savoir qui je suis. David Ciussi (un enseignant spirituel) sera, dans cette période récente, un de ceux qui me feront encore faire des pas décisifs.

Les expériences qui m’ont fait faire les bons les plus signifiants sont simples et directes. Mais il y a un risque à les raconter. Car c’est justement parce que ces expériences sont hors des mots que l’égo cherche à tout prix à les décrire pour se les approprier. Pour maintenir un édifice de symboles et de mémoires reposant sur des croyances limitantes autant que sur des illusions.

Des affirmations telles que « je suis tout ce qui est », « Je suis le moment présent » ou « je suis le silence » sont certes exacts, mais fausses lorsqu’elles sont déconnectées ou retirées de la vie. De la vie concrète et réelle.

Alors qui suis-je ? L’expression « Je suis celui qui est » ainsi que le mot « Joie » sont selon moi les premiers reflets de toute hasardeuse réponse. Pour la suite, je souhaite de tout cœur que cette page « À propos » soit un bon commencement.

 » Tout ce qui devient mot devient pensée et nous éloigne de la vérité indicible. » Arnaud Desjardin

Newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter pour recevoir les dernières informations de mon activité professionnelle, les rencontres et les formations que je propose.

Vos données personnelles ne seront en aucun cas louées ou vendues, dans le respect de la RGPD et de la lois "Informatique et Liberté".

© 2019 www.emmanuellafont.net | Tous droits réservés

Inscrivez-vous à ma newsletter ! :)

Pour recevoir les dernières informations de mon activité profesionnelle, les rencontres et les formations que je propose, les nouvelles publications ...

Merci ! Votre inscription est validée

Pin It on Pinterest